Vous venez de créer votre site web et vous souhaitez que vos contenus gagnent en visibilité ?

Optimiser ses contenus pour le référencement naturel peut renforcer votre visibilité et parallèlement votre trafic.

Pour rédiger un article SEO, il faut bien travailler ses mots clés et respecter certains prérequis que je vais aborder juste après.

Ces étapes demandent certes beaucoup de travail, mais le jeu en vaut bien souvent la chandelle.
En effet, en 2018 seul 3,8% des clics  issus de la navigation mobile se faisaient sur la seconde page des résultats de recherche Google.

Si souhaitez bénéficier des 96,2% des clics se produisant sur la première page de Google, vous avez tout intérêt à travailler le SEO de votre site.

Bien-sûr, le SEO est un domaine complexe qui prend en compte énormément de facteurs. Ainsi, optimiser ses articles et développer une stratégie de marketing de contenu n’est donc pas suffisant pour bonifier ses positions.

Il y a énormément d’éléments techniques, sémantiques et de popularité à prendre en compte… mais il faut bien commencer quelques part !

En optimisant vos contenus et votre blog, vous avez déjà plus de chance de mieux vous positionner que ceux qui ne le font pas.

Dans cet article, je vous explique comment optimiser vos articles pour le référencement naturel.

optimiser article seo
©stories - freepik.com

Tout d’abord, qui dit optimisation d’articles pour le référencement naturel, dit sélection des termes clés.

Ainsi, il vous faudra trouver le mot-clé stratégique sur lequel vous souhaitez être référencé.

Théoriquement, une page doit être travaillée avec un mot clé principal, ainsi que des déclinaisons de ce mot clé.

Par exemple, si vous êtes un boulanger à Lyon, il peut être intéressant pour vous de vous positionner sur les requêtes suivantes :

  • Boulanger Lyon
  • Trouvez un boulanger à lyon
  • quel boulanger à lyon 

Mais oui, des mots clés, il y en a beaucoup et il peut être complexe de s’y retrouver. Surtout quand on a plusieurs pages de son site web qui semblent être sur des thématiques similaires.

Vous vous demandez comment sélectionner votre mot clé ? On va voir juste après comme procéder.

Trouvez une liste de mots clés performants pour le référencement

Dans un premier temps, vous devez vous intéresser aux intentions de recherche de votre cible.

En effet, à quoi avoir un contenu bien positionné sur un mot clé que personne ne recherche?

Tout d’abord, reconcentrez-vous sur la thématique de votre article ou page. Posez bien sa thématique et déterminez le sujet qu’il va aborder.

Mettez-vous à la place de votre cible et demandez-vous quels mots clés elle rechercherait pour trouver votre page.

Détachez-vous du langage complexe, expert ou académique de votre marque. Pensez vraiment aux intentions de recherche de vos utilisations.

Vous commencez à y voir plus clair ?

Allez, on récapitule les étapes :

  • Discerner bien le sujet et la thématique de votre contenu,
  • Trouver les mots clés que votre cible chercherait pour arriver sur votre page,
  • Faites-en une liste.

Sélectionnez le mot clé principal de votre article

Après plusieurs heures de travail acharné, vous avez une liste de mots clés, plus ou moins longue. Vous devez maintenant sélectionner le mot clé principal de votre page.

Parce que oui, on rappelle qu’une page ou un article SEO bien optimisé c’est un mot clé principal travaillé.

Pour sélectionner le bon mot clé, vous pouvez déjà commencer par leur attribuer des critères.

Pour commencer, vous pouvez vous intéresser au nombre de fois que les utilisateurs de Google recherchent ce mot clé.

Vous pouvez également estimer le niveau de concurrence en consultant le nombre de résultat Google sur une recherche. Ou encore le nombre de site qui semblent travailler ces mots clés.

L’idéal est de sélectionner un mot clé ayant un volume de recherche conséquent, ainsi qu’un niveau de concurrence atteignable.

Si vous êtes Boulanger sur Lyon, il peut être compliqué de vous positionner sur le terme « boulanger ». Et cela même si vous avez un article SEO bien très bien optimisé.

Pour faire une simple comparaison voici le nombre de page indiquant « Boulanger Lyon » et dans leur balise Title :

Choisir ses mots clés pour un article SEO

Et celles qui indiquent le terme « Boulanger » :

Résultats de recherche boulanger

On voit bien que le niveau de concurrence n’est pas le même.

Bien-sûr ce n’est qu’un exemple. La principale leçon à retenir quand on commence à travailler un article SEO (et donc que son site n’est pas très puissant), c’est d’éviter les mots clés trop génériques, souvent très concurrentiel.

Je vous conseille ceci pour plusieurs raisons.

D’abord, vous aurez davantage de chance que votre site soit référencé sur des requêtes plus précises ou longue traine.

Ensuite vous attirerez un trafic plus qualifié sur votre site.

Par exemple, une personne qui recherche « voiture électrique » n’a pas les mêmes intentions qu’une personne qui recherchera « Renault zoé électrique ». Cette dernière attirera donc un trafic plus qualifié.

Petit récapitulatif pour la sélection de votre mot clé :

  • Recherchez le volume de recherche des mots clés.
  • Recherchez le niveau de concurrence des mots clés (ainsi que d’autres critères qui peuvent vous sembler intéressants)
  • Sélectionnez un mot clé en cohérence avec votre page, ayant un volume de recherche conséquent et un niveau de concurrence atteignable

Et voilà, à ce stade, vous avez votre mot clé ! Mais ce n’est pas terminé.

Trouvez des déclinaisons et des synonymes de votre mot clé stratégique

Maintenant que vous avez votre mot clé principal, il va falloir lui trouver des déclinaisons et des synonymes.

Alors oui, la règle du « un mot clé = une page » est toujours d’actualité.

Mais pour renforcer la thématique de votre page et permettre à Google d’en avoir une bonne compréhension, on va utiliser des déclinaisons du mot clé principal.

Pourquoi ?  Imaginez une page de 1000 mots avec le mot clé « boulanger Lyon » renseigné 30 fois…

Cela ne semble pas très agréable à lire n’est-ce pas. Mais ce n’est pas tout, la sur-optimisation sémantique peut être très négative pour le SEO de votre page.

Les filtres algorithmiques de Google ne mettront pas longtemps à comprendre que vous sur-optimisez vos contenus et il vous pénaliseront en vous déclassant.

Vous avez compris, la sur-optimisation est contre-productive et l’algorithme Panda de Google risque de vous mettre des bâtons dans les roues.

Bref, pour éviter cela, on utilisera des déclinaisons pour enrichir le contenu intelligemment.

Par l’exemple, pour le mot-clé « pâtisserie lyon », on peut utiliser des déclinaisons :

Déclinaison patisserie lyon

Et des synonymes :

Synonyme patisserie

Vous avez maintenant votre mot clé principal et ses déclinaisons !

Mais l’optimisation SEO de votre article n’est pas terminée. Voyons la suite.

Comment structurer un article optimisé pour le référencement naturel ?

Maintenant que vous avez votre mot clé principal et vos déclinaisons, vous allez pouvoir penser à la structure de votre article.

Structurez votre page avec des balises H1, H2, H3

Lors de la rédaction du plan de votre article, pensez à sa structuration. Vous devez intégrer des niveaux de titres et diviser le texte en différents paragraphes.

Les niveaux de titres se matérialisent par des balises H1, des balises H2 et des H3. Le H1 étant le titre principal de votre page, les H2 des titres secondaires et les H3 des sous titres.

Cette structuration est très importante pour rendre votre page agréable à lire, ainsi que pour permettre aux Google Bots d’interpréter et de hiérarchiser aisément vos titres.

Les CMS comme WordPress vous permettent de renseigner facilement des niveaux de titres sur vos pages et articles.

Dans le cas où vous codiez vous-même votre site web, vous pourrez les rajouter directement dans le code.

En clair, pour optimiser votre article pour Google :

  • Hiérarchisez vos paragraphes avec des niveaux de titre : H1, H2, H3,
  • Si possible, ajoutez des listes à puces,
  • Mettez en avant quelques mots clés en gras.

Intégrez des mots clés dans les niveaux de titres

Maintenant que vous avez compris la logique et l’importance des niveaux de titre, vous devez y intégrer vos mots-clés.

Pour cela, vous allez :

  • renseigner le mot clé principal dans le H1
  • utiliser des déclinaisons du mot-clé dans les balises H2 et H3.

D’un point de vu structurel, cela pourrait ressembler à ceci : 

  • H1 :Titre avec le mot clé principal
  • H2 : Titre avec un mot clé secondaire
  • H2 : Titre avec un mot clé secondaire
  • H3 : Sous titres qui décrit bien votre paragraphe. Intégration possible d’une déclinaison
  • H3 : Sous titres qui décrit bien votre paragraphe. Intégration possible d’une déclinaison

Optimisez un article pour le SEO avec les balises Title et méta description

Vous me suivez toujours ?

On va maintenant s’intéresser aux balises Title et la méta description de votre article.

Lorsque vous effectuez une recherche sur un moteur de recherche, votre page apparait comme ceci :

Article sur la SERP boulanger lyon

On va maintenant voir comment les rédiger pour les rendre attractives et optimisées pour le SEO.

Optimisez votre balise Title

La balise Title d’une page est l’une des plus importantes pour le SEO.

Pour la simple raison que c’est une des premières choses que Google va crawler.

Ainsi, il est important d’y intégrer le mot-clé principal sur lequel vous souhaitez vous positionner.

Pour que le titre de votre page ne soit pas coupé, vous devrez le rédiger la balise en 70 caractères (espaces compris) maximum.

Veiller également à rédiger un titre unique, qui ne sera donc pas le même que celui de votre H1.

Optimisez sa balise méta description

Comme vous avez pu le voir plus haut, la méta description est un petit résumé de la page pouvant encourager les utilisateurs à cliquer.

Vous pourrez donc rédiger un petit résumé attractif de ce qu’il se trouve sur votre page.

Implémenter si possible le mot-clé (avec ou sans liaison) et assurez-vous qu’elle fasse 160 caractères (espaces compris) maximum.

Dans le cas contraire elle risque de ne pas s’afficher entièrement.

Les prérequis pour la rédaction d’un article optimisé SEO

Maintenant que vous avez les instructions pour bien optimiser vos balises et votre structure, on va s’intéresser au contenu de votre article SEO.

Intégrez les mots clés dans le corps du texte

Pour optimiser votre référencement sur votre mot clé principal, vous allez devoir le renseigner ainsi que ses déclinaisons dans le corps du texte.

Concernant la répétition du mot clé, il y a différents avis sur la question.

L’important est bien de proposer du contenu de qualité avec des mots clés intégrés naturellement.

Pour ça, je vous conseille de faire en sorte que le mot clé représente 2% du contenu.

Par exemple, sur un article de 1000 mots :

  • intégrez 10 fois le mot clé avec et sans mots de liaisons (pour qu’il s’intègre bien dans le texte)
  • Intégrez 10 déclinaisons du mot clés (pas plus de 2 récurrences)
  • Utiliser le mot-clé principal dans le premier paragraphe ou le chapô de l’article

Surtout, n’oubliez pas que vous rédigez pour les utilisateurs et non pour les robots (même s’il est important de leur faciliter la lecture des pages).

Ainsi il faut faire attention à ce que vos articles ne soient pas trop mécaniques.

Par exemple, bien que mon article fasse plus de 2500 mots, je n’ai pas intégré 50 mots clés stratégiques afin qu’il reste lisible et cohérent.

Rédigez des articles de minimum 1000 mots sans duplication de contenu

Autre point important : la duplication de contenu.

Le contenu dupliqué sur un site web est considéré comme du plagiat par Google. Si ses robots en détectent sur votre site, il sera pénalisé par Google.

Il faut donc être particulièrement attentif et ne surtout pas copier des morceaux de texte sur d’autres site (ou sur votre site à vous par ailleurs).

Il en va de même pour vos niveaux de titre, votre balise Title et méta description.

Renseignez les attributs Alt de vos images

Les robots de Google ne peuvent pas lire les images.

Leur technologie se développent et ils commencent à pouvoir les comprendre. Toutefois, il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté.

Vous pourrez donc renseigner les attributs Alt de vos images de façon descriptive, en y intégrant des mots-clés uniquement si cela est cohérent.

Par contre, si votre image a un objectif purement esthétique et ne reflète pas le sujet principal de votre article, il n’est pas utilise d’y intégrer des mots-clés.

Boostez vos contenus SEO avec un maillage interne et des liens externes de qualité

A cette étape, votre article est rédigé et correctement structuré avec une bonne intégration des mots clés.

Voyons si on peut optimiser davantage cet article pour le référencement naturel !

Pensez à votre maillage interne

Le maillage interne permet à vos utilisateurs de se déplacer de page en plage. Ce qui peut faire baisser votre taux de rebond.

Également ils permettent aux Google bots de crawler convenablement vos pages, et donc de participer à leur indexation.

Ainsi, si vous avez des pages ou des articles sur la même thématique, vous pourrez faire des liens internes en utilisant des ancres optimisées ou non.

    Pour aller encore plus loin dans votre maillage interne

    Vous pouvez également allez plus loin en réfléchissant à une structure particulière de maillage (cocon sémantique, silo, page pillar).

    En effet, votre article est rédigé. Demandez-vous si certains paragraphes ne mériteraient pas être expliqués plus en détail.

    Concrètement, vous avez votre page principale :

    « Que faire pour l’anniversaire d’un enfant ? » 

    Dans cet article, vous avez plusieurs paragraphes : 

    • Paragraphe n°1 : quand lancer les invitations,
    • Paragraphe n°2 : les activités à organiser,
    • Paragraphe n°3 : le repas idéal pour un anniversaire,
    • Paragraphe n°4 : Le désert à privilégier
    • etc.

    Dans le paragraphe qui parle du ou des déserts, il peut être intéressant de présenter les recettes ! Cela apporterait encore plus de valeur à votre lecteur.Toutefois, cette partie prendrait peut-être trop de place par rapport au sujet général. Dans ce cas, vous pouvez rédiger un article qui présente les recettes de désert pour l’anniversaire d’un enfant.

    Ensuite, l’objectif est de :

    • faire un lien contextuel vers cet article depuis votre page principale.
    • faire un lien vers la page principale depuis votre article.

    Ainsi, en reproduisant cette manipulation et en maillant 3 ou 4 articles, vous utiliser la méthode de la page pillar (ou pillar page) votre page principale prendra encore plus de poids.

    Optimisez votre maillage externe

    Pour rédiger votre article, vous avez sûrement du faire des recherches et vous appuyer sur des sources.

    Pourquoi ne pas faire des liens vers ces sites ?

    Cela renforce la crédibilité de votre contenu.

    Par ailleurs, si vous avez la possibilité d’avoir des liens d’autres sites vers votre page, c’est encore mieux. Cela renforce votre crédibilité aux yeux de Google.

    Mais ce n’est pas le cas de tous les liens, il faut bien s’assurer que cela reste dans votre thématique pour éviter le spam.

    Rafraîchissez régulièrement votre article pour conserver sa pertinence

    Votre article et publié et indexé sur les moteurs de recherche… Mais ce n’est pas terminé ! (Et oui, le SEO ne s’arrête jamais vraiment).

    Pour que votre article se positionne bien et durablement, il vous faudra le rafraîchir, le mettre à jour et le compléter régulièrement.

    Voyons comment procéder.

    Mettez à jour votre contenu en fonction de l'actualité

    Pour que votre article reste pertinent aux yeux des moteurs de recherche, il est essentiel de veiller à ce que son contenu ne soit pas obsolète.

    Prenons le cas d’un article tutoriel sur le logiciel Photoshop.

    Dans cet article, vous avez pris soin de détailler différentes fonctionnalités du logiciel. Vous avez peut-être même partagé certaines de vos méthodes de retouche d’image. Votre article est très qualitatif et bien optimisé pour le SEO, ce qui vous permet d’arriver en première page sur une requête intéressante.

    6 mois plus tard, une mise à jour de Photoshop offre de nouvelles fonctionnalités ou en rend certaines obsolètes. 

    C’est le moment pour vous de retourner sur votre article pour y ajouter du contenu sur les nouvelles fonctionnalités en expliquant les modifications entraînées par cette mise à jour.

    Certes, cet exercice peut être fastidieux. Mais si vous tenez à ce que vos contenus restent dans les top positions de Google, vous devez vous assurer qu’ils sont toujours utiles aux internautes. Dans le cas de cette mise à jour, si vous ne mettez pas votre contenu à jour, vous n’êtes pas à l’abris de vous faire doubler par des concurrents.

    Optimisez votre article sur des mots-clés connexes

    Lorsque vous avez rédigé votre article, vous avez pris le soin de déterminer un mot-clé principal. Ce qui est très bien, un article = un mot-clé principal pour le SEO.

    Toutefois, que votre article d’origine fonctionne ou pas, vous avez toujours la possibilité de l’améliorer avec une astuce simple : l’optimisation SEO sur les mots-clés connexes ou de longue traine.

    Cas n°1 : l'article se positionne bien : comment drainer encore plus de trafic ?

    Dans ce cas de figure, vous êtes particulièrement content de votre article ! Il se positionne bien et vous apporte du trafic qualifié. Vous pourriez êtes tenté de ne pas y toucher, de peur de perdre vos positions ou de diluer votre mot-clé principal (c’est un risque, il faut faire attention et conserver la version d’origine au cas ou). Mais il serait dommage de passer à côté de trafic supplémentaire. 

    Pour cela, vous allez pouvoir augmenter le trafic search sur votre article SEO. Comment ? En l’optimisant sur des mots-clés connexes ou secondaires !

    Pour cela, je vous invite à utiliser un logiciel comme UberSuggest (freemium) ou Ahrefs (payant).

    Sur UberSuggest, rendez-vous l’onglet « Mots-clés » en bas à gauche et renseignez l’url de votre article : 

    mots clés positionnés sur uber suggest
    Mots clés positionnés sur Uber Suggest

    Ensuite, le logiciel vous indiquer les différents mots-clés sur lesquels vous êtes positionné. Identifier les mots-clés intéressants sur lesquels vous apparaissez en 2eme et 3eme page.

    Ensuite, étudiez les en fonction des volumes de recherche et de la concurrence pour voir si cela peut être pertinent.

    Une fois votre liste de mots-clés définie, demandez-vous comment vous pourriez les intégrer dans votre article.

    Reprenons l’exemple de l’article sur Photoshop. Vous avez identifié que votre article est 15eme sur « plume photoshop ». Cela peut être l’opportunité pour vous de rajouter un paragraphe sur l’utilisation de l’outil plume. 

    Pour cela, indiquez bien votre mot-clé dans le titre du paragraphe, rajoutez les images, des vidéos, etc.

    Et voila, avez ce paragraphe, vous allez surement gagner des positions sur ce mot-clé. Répétez cette action sur différentes mots-clés et vous drainerez beaucoup plus de trafic qu’avant. 

    Cas n°2 : l'article ne se positionne pas pas : comment réorienter le contenu pour ranker ?

    Cette méthode est aussi intéressante si votre article n’a pas les metrics espérées. En effet, il est possible que vous soyez parti sur un mots-clés trop concurrentiel ou complexe à travailler. ce qui n’empêche pas votre article d’avoir un potentiel sur des mots-clés connexes ou de longues traînes.

    Ainsi, utilisez la méthode ci-dessus pour identifier des mots-clés moins concurrentiels. Si vous n’êtes pas du tout positionné sur votre mot-clé principal, il peut être bien de le changer.

    Une fois votre liste de mots-clés longues traines et votre nouveau mot-clé principal en main, réorientez votre contenu.

    Réoptimisez votre article SEO en fonction de ce nouveau mot-clé, puis rajouter des paragraphes sur des mots-clés connexes.

    Ainsi, vous aurez plus de chance de vous positionner.

    Récapitulatif des choses à faire pour optimiser son article SEO

    • Sélectionner un mot clé par contenu (par page), ainsi que des déclinaisons.
    • Une page = un H1
    • Structurer votre article avec des niveaux de titre (H1, H2, H3),
    • Rédiger une balise Title de 70 caractères espaces compris maximum,
    • Rédiger une méta description de 160 caractères (espaces compris) maximum pour encourager au clic,
    • Ajouter, dans la mesure du possible, des listes à puces en mettant en avant des mots-clés en gras.
    • Miser sur la qualité du contenu, mais essayer de faire 500 mots minimum
    • Créer du contenu unique et surtout pas de plagiat qui est pénalisé par Google
    • Renseigner les attributs Alt Image,
    • Optimisez votre maillage interne et externe
    • Revenez mettre à jour votre contenu régulièrement 

    La sémantique n’est pas le seul critère que les moteurs de recherches prennent en compte pour le référencement naturel.

    Toutefois, si vous suivez ces instructions de rédaction, vous mettez déjà plus de chance de votre côté pour bonifier vos positions.

    L'importance de suivre et d'analyser ses KPI SEO

    Optimiser un article pour le référencement demande beaucoup de travail.

    Il serait dommage de ne pas suivre vos KPI et de passer à côté des éléments macro et micro qui peuvent impacter votre SEO.

    Pour en savoir plus sur les principaux indicateurs à suivre pour votre référencement, j’ai écris un article concernant les KPI SEO sur le site AudreyTips. N’hésitez pas à aller le consulter.

    Pourquoi travailler avec un consultant SEO pour l'optimisation de ses articles ?

    Comme vous avez pu vous en rendre compte lors de la lecture de cet article : rédiger un contenu parfait pour le SEO, c’est long.

    Alors imaginez si vous avez un nombre conséquent de textes à optimiser sur votre blog.

    Pour gagner du temps, les consultants SEO utilisent des outils (souvent assez chers) permettant d’accélérer certaines étapes et d’avoir une meilleure vision de la performance des mots clés.

    Ce qui permet une sélection plus fine des termes stratégiques sur lesquels positionner votre site.

    Egalement, pour éviter la cannibalisation de mots clés, il faut être attentif aux mots clés sélectionné ainsi qu’à la stratégie que vous mettez derrière.

    Optimiser une page sur un mot clé peut vous apporter plus de trafic, certes. Mais une page optimisée sans stratégie SEO globale vous apportera peu d’impact.

    C’est donc bien une stratégie d’optimisation sémantique globale qu’il faut mettre en place.

    Egalement, le SEO est un domaine mouvant qui est fortement impacté par les multiples mises à jour des algorithmes de Google. En effet, Google, fait des tests, supprime ou modifie très régulièrement ses algorithmes.

    Et quand je dis très régulièrement, cela représente plus de 650 000 tests qui ont entrainés 3234 modifications réelles en 2018.
    Ce qui nécessite donc une veille régulière pour adapter vos techniques de rédaction.

    Et voilà, vous avez les bases pour rédiger un article optimisé SEO.

    J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aidera à adapter vos méthodes de rédaction pour le SEO.

    Et vous, comment procédez-vous pour optimiser vos articles SEO ?

    Fournout anais

    Anaïs Fournout

    Passionnée par le Search Engine Marketing et le web, je vous partage mes conseils et astuces sur les thématiques du SEO, du SEA et du webmarketing.

    Catégories : SEO

    3 commentaires

    Kombiz.fr · 27 décembre 2019 à 10 h 04 min

    La visibilité est une étape très importante pour n’importe quel site quel que soit son type. La suite d’un projet web dépend d’elle. Donc, il ne faut pas la négliger. Cet article nous dévoile les différentes techniques pour atteindre une bonne visibilité.

    anais-fournout · 5 novembre 2019 à 18 h 32 min

    Merci pour ton retour Mélanie, j’espère que mon article te sera utile !

    Mélanie · 5 novembre 2019 à 15 h 35 min

    Très bon article complet qui aborde les points les plus importants pour rédiger un article optimisé. Merci à toi !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *